Les Elus sont heureux de vous accueillir sur le site officiel de la Commune. Ce site est tout neuf, il se veut informatif, pratique et culturel. Il a été conçu pour vous, ses visiteurs. Vous pouvez contribuer à son développement avec vos remarques et vos suggestions.
Bonne visite !

16 JUIN 2018 : HOMMAGE A ANDREW CHARLES MYNARSKI

Le souvenir Français organisait avec la commune un hommage à Andrew Charles  Mynarski, ainsi qu’aux passeurs de la seconde guerre mondiale.

On notait la présence de nombreux porte-drapeaux, de Maires des communes avoisinantes, ainsi que des membres du Souvenir Français : Xavier Deneuville, Rémy Lavallard, Christelle Descamps et Eric Descamps. De jeunes canadiens en stage à Beaumont Hamel : Ryan et Jenny, étaient venus aussi.

Cette année, une sonorisation nous a permis d’entendre les sonneries et les hymnes français et canadien, devant la stèle du pilote canadien, ainsi que devant la plaque aux passeurs accolée au mur de l’église.

Un vin d’honneur a clôturé cet après-midi du souvenir.

Voir aussi : http://gaudiempre.fr/lacommune/histoire-et-patrimoine/andrew-charles-mynarski-un-heros-canadien/

Les jeunes canadiens, Ryan et Jenny, viennent de déposer la gerbe du Canada devant la stèle du pilote canadien.

 

Hommage aux passeurs.

Le concours de Javelot des 9 et 10 juin 2018

C’est au local javelot, doté de deux pistes supplémentaires depuis l’an dernier, que les « Javeloteux » ont pu s’adonner à leur sport favori. Pas moins de 70 joueurs ont participé au concours annuel durant les deux jours. On notait la présence des clubs de Pas-en-Artois et de Ficheux.

 Voici les résultats du concours :

1er : Franck LETURGEZ

2e : Jean-Marc DEMAZURE

3e : Rudy LIEVRE

1ère femme : Nadine BlO de Ficheux

1er jeune : Pierre CHOVEAU

La coupe du 1er a été offerte par Luc Delaporte, maire de Gaudiempré. Chaque joueur a reçu un lot.

Merci à tous les participants venus jouer ou se restaurer, ainsi qu’aux membres du club qui ont aidé, contribuant ainsi au succès de cette manifestation.

 

La restauration se faisait sur place.

 

Bravo aux vainqueurs !

 

Le 8 mai 2018

Cette année, l’Harmonie de Pas en Artois nous a fait l’honneur et le plaisir d’accompagner les cérémonies du 8 mai à Gaudiempré.

Devant le monument aux Morts, après les sonneries d’usage, les musiciens ont interprété avec brio la Marseillaise et l’Hymne Européen.

Après un défilé en musique jusqu’au monument érigé à la mémoire de l’aviateur  Andrew Charles MYNARSKI, nous avons entendu l’Hymne canadien, puis « Amazing Grace ».

C’est toujours accompagnés de l’Harmonie de Pas en Artois que les participants se sont rendus à la salle polyvalente où les attendait le vin d’honneur.

Les musiciens prennent place pendant que les Gaudiemprois arrivent.

 

Dépôt de gerbe et lecture des noms figurant sur le Monument aux Morts.

 

Le défilé en musique jusqu’au monument canadien.

 

Hommage à Andrew Charles MYNARSKI.

 

Devant la salle polyvalente : quelques morceaux choisis, dont « Le chant des Partisans ».

 

 

L’arbre de la PAIX

En 1995, toutes les communes de France ont été invitées à planter « L’Arbre de la Paix », pour commémorer le 50e anniversaire de l’Armistice du 8 mai 1945.

Gaudiempré n’a pas failli à la règle, comme le montrent les photos prises par Denis LAMARRE à l’époque :

Siméon MENUGE, Maire, invite deux jeunes du village à planter « L’Arbre de la Paix ».

Mission accomplie par Yann DELAPORTE et Christophe DEPREZ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, L’Arbre de la Paix, un bel hêtre pourpre, est toujours visible sur le terrain communal, derrière la salle polyvalente :

Mai 2018 : petit arbre est devenu GRAND !

 

« Chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l’espoir. Avec ses racines profondément ancrées dans la terre et ses branches qui s’élancent vers le ciel, il nous dit que pour aspirer à aller toujours plus haut, nous aussi nous devons être bien enracinés au sol car, aussi haut que nous nous élancions, c’est toujours de nos racines que nous puisons notre force. »

Wangari Maathai (1940-2004) biologiste « Celle qui plante les arbres » : première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la Paix pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix.

 

 

 

 

Gilbert ELLIOTT (1925-2006), notre peintre amateur

Gilbert est né le 11 décembre 1925 à Gaudiempré au 1 rue de Saint Amand.

Ses parents : Irène Blondel, originaire du village, et Charles Elliott, son époux, un anglais blessé lors de la 1ère guerre mondiale, jardinier au cimetière anglais de Saternault.

Gilbert a quitté le village quand il a épousé Gisèle Descamps le 19 avril 1949, à Hénin Liétard (ancien nom d’Hénin Beaumont).

Gilbert et Gisèle le 19 avril 1949

Avec Gisèle, il a eu trois enfants : Patricia, Marc et Eric.

D’abord dessinateur aux Ponts et Chaussées à Arras, il a ensuite travaillé aux Houillères du Bassin Nord-Pas de Calais, en tant que géomètre.

Très minutieux, il avait hérité de son père sa passion pour le jardinage. Il aimait particulièrement les roses.

Il avait aussi un don certain pour le dessin et la peinture. Il a laissé quelques toiles réalisées dans ses jeunes années, notamment le « Portrait du Christ en croix » qu’il a offert à l’église de Gaudiempré : http://gaudiempre.fr/lacommune/histoire-et-patrimoine/leglise/

Il est décédé le 3 février 2006, suivi une semaine plus tard par sa femme Gisèle. Ils reposent tous les deux dans le cimetière d’Hénin Beaumont.

Merci à son fils Eric et à sa nièce Nicole pour les documents qui illustrent cet article (photos de Gilbert et de quelques-uns de ses tableaux).

Des tableaux de Gilbert ELLIOTT :

Paysage : La maison près du pont. Huile sur toile H : 46 cm ; L : 61 cm

 

Portrait : La fille aux rubans bleus. Huile sur toile : H : 46 cm ; L : 38 cm

 

Nature morte : Le bouquet d’anémones. Huile sur toile : H : 38 cm ; L : 46 cm

 

Les 20 ans du Club de danse

« Regard en marche » n° 253 juillet-août 2018

« L’abeille de la Ternoise » du 19 avril 2018. Article de Laurent LADAN.

 

 

 

La chasse aux œufs du 2 avril 2018

Une belle éclaircie a permis aux enfants de participer à la chasse aux œufs dans des conditions favorables.

Les plus jeunes ont cherché sur le terrain à côté de la salle polyvalente, et les « grands » dans un pré en face de l’église.

Personne n’est rentré bredouille et tout le monde s’est retrouvé dans la salle autour de bonnes crêpes préparées par les membres de l’Association « Loisirs et Amitié ».

Rendez-vous à l’année prochaine !

Les petits.

 

 

 

 

 

 

 

Les grands.

Dans la salle polyvalente

 

Et à Gaudiempré coule le Beaucamp

Le Beaucamp est un petit ruisseau qui prend sa source à Gaudiempré, en bout de territoire, vers Hénu. Souvent, il commence à couler au début du printemps, jusqu’au mois de juin.

Il se jette dans la Kilienne à Pas en Artois, la Kilienne étant un affluent, en rive droite, de l’Authie. Gaudiempré compte parmi les 156 communes, du Pas de Calais et de la Somme, qui font partie du bassin versant de l’Authie.

Le Beaucamp, le 25 mars 2018.

L’Authie est le fleuve de notre région qui prend sa source à Coigneux à 98 m d’altitude et se jette dans la Manche entre Berck et Fort-Mahon après un parcours de 95 Km.

Pour aborder les grandes thématiques de l’eau, et spécialement avec l’Authie, vous pouvez visionner deux films :

  • Un film de 10 mn 57 s pour le grand public et les scolaires, dans lequel vous retrouverez les inondations de Pas en Artois du 7 juin 2016 (à 7:54).

https://www.youtube.com/watch?v=7ktEZSxW7RE

  • Un film de 14 mn 20 s pour les aménageurs du territoire (élus, gestionnaires, agriculteurs…) qui veulent approfondir la question. Ce film explique notamment ce qu’est un S.A.G.E. (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux).

http://www.youtube.com/watch?v=bMmsav7NPaQ

Pour en savoir plus :

http://www.eptb-authie.fr/public/?code=le-territoire-du-sage