La chasse aux œufs du 2 avril 2018

Une belle éclaircie a permis aux enfants de participer à la chasse aux œufs dans des conditions favorables.

Les plus jeunes ont cherché sur le terrain à côté de la salle polyvalente, et les « grands » dans un pré en face de l’église.

Personne n’est rentré bredouille et tout le monde s’est retrouvé dans la salle autour de bonnes crêpes préparées par les membres de l’Association « Loisirs et Amitié ».

Rendez-vous à l’année prochaine !

Les petits.

 

 

 

 

 

 

 

Les grands.

Dans la salle polyvalente

 

Continue reading...

Et à Gaudiempré coule le Beaucamp

Le Beaucamp est un petit ruisseau qui prend sa source à Gaudiempré, en bout de territoire, vers Hénu. Souvent, il commence à couler au début du printemps, jusqu’au mois de juin.

Il se jette dans la Kilienne à Pas en Artois, la Kilienne étant un affluent, en rive droite, de l’Authie. Gaudiempré compte parmi les 156 communes, du Pas de Calais et de la Somme, qui font partie du bassin versant de l’Authie.

Le Beaucamp, le 25 mars 2018.

L’Authie est le fleuve de notre région qui prend sa source à Coigneux à 98 m d’altitude et se jette dans la Manche entre Berck et Fort-Mahon après un parcours de 95 Km.

Pour aborder les grandes thématiques de l’eau, et spécialement avec l’Authie, vous pouvez visionner deux films :

  • Un film de 10 mn 57 s pour le grand public et les scolaires, dans lequel vous retrouverez les inondations de Pas en Artois du 7 juin 2016 (à 7:54).

https://www.youtube.com/watch?v=7ktEZSxW7RE

  • Un film de 14 mn 20 s pour les aménageurs du territoire (élus, gestionnaires, agriculteurs…) qui veulent approfondir la question. Ce film explique notamment ce qu’est un S.A.G.E. (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux).

http://www.youtube.com/watch?v=bMmsav7NPaQ

Pour en savoir plus :

http://www.eptb-authie.fr/public/?code=le-territoire-du-sage

 

 

 

 

Continue reading...

Les panneaux d’affichage

L’enlèvement, en janvier 2018, de la cabine téléphonique installée à côté de la mairie depuis 1978, a permis d’ériger un double panneau d’affichage à la mairie. Plus grand et plus lisible que l’ancien, il est possible de le consulter sans se salir les pieds depuis que les employés communaux ont réalisé un chemin avec des plaques de béton. Ces plaques proviennent de la palissade qui séparait le parking de la salle polyvalente du terrain qui est désormais la propriété de la commune.

Quant à l’ancien panneau, une fois nettoyé, il a été fixé à l’entrée de la salle polyvalente où il accueille désormais les annonces du village et des alentours.

 A Gaudiempré, on recycle !!!

Le nouveau panneau devant la mairie.

L’ancien panneau à l’entrée de la salle.

 

 

Continue reading...

Hauts-de-France PROPRES

Ensemble, nettoyons notre région !

La fraîcheur matinale n’a pas rebuté la douzaine de bénévoles qui s’étaient engagés à venir le samedi 17 mars 2018 pour participer au nettoyage du village.

Dès 9h30, ils se sont séparés en trois groupes pour ramasser les déchets jetés dans les bas-côtés des routes. Après avoir rempli une vingtaine de grands sacs poubelles, ils ont pu prendre une pause bien méritée autour d’une boisson réconfortante.

Bilan :

  • 183 kg de déchets
  • 157 bouteilles en verre

Bravo et merci aux bénévoles de tous âges.

Nous n’en dirons pas autant aux personnes indélicates qui jettent leurs déchets n’importe où !

Sans doute à l’année prochaine…

Continue reading...

L’église

12 février 2018

Eglise Saint Nicolas

Le portrait du Christ en croix :

Au fond de l’église, vous pouvez voir un tableau réalisé au siècle dernier par un habitant de Gaudiempré.

Huile sur toile (H : 1,20 m L : 1,08 m)

Ce peintre amateur de talent s’appelle Gilbert ELLIOTT (1925-2006)

Il a passé son enfance au 1 rue de Saint Amand à Gaudiempré.

Il a fait don de ce tableau à l’église de son village natal.

GIlbert ELLIOTT chez ses parents au 1 rue de St Amand à Gaudiempré

Pour en savoir plus sur Gilbert ELLIOTT : http://gaudiempre.fr/accueil/gilbert-elliott-1925-2006-notre-peintre-amateur/

La cloche de l’église :

Elle date de 1885.

Voilà le texte qu’on peut lire sur la cloche, écrit en relief :

Je m’appelle Adelle-Idalie.

J’ai eu pour parrain M. le Comte de Pas

et pour marraine Mme Labbé née Adelle Wable.

Gaudiempré 1885

M. L. Vaillant étant maire et M.B. Taubois étant curé.

Conseillers municipaux :

M.M.  J.B. Héquet, A. Blanchart, A. Roussel, C. Blanchart, P. Cuisinier

L. François, H. Parvilliers, E. Leclercq, C. Vicogne

P. DROUOT ET NEVEU

FONDEUR A DOUAI

 Document consultable aux archives départementales de Dainville (Centre Mahaut d’Artois : 1, rue du 19 mars 1962) :

Lettre du 4 juin 1885, accompagnant le devis de la nouvelle cloche, de Charles DROUOT, neveu, fondeur à Douai, à Monsieur Vaillant, maire de Gaudiempré.

Continue reading...

Histoires de blasons

23 janvier 2018

Le blason de Gaudiempré :

Un blason est un ensemble de couleurs et de dessins peints sur un bouclier (ou écu).

Les guerriers s’en servaient pour se protéger, mais aussi pour s’identifier sur les champs de bataille, afin de ne pas s’entre-tuer entre membres d’un même clan.

Le blason de Gaudiempré

 

Description du blason de Gaudiempré en langage héraldique :

« De sinople à la fasce ondée d’argent, accompagnée en chef à destre d’un soleil d’or. »

 L’héraldique est la science ou l’art qui étudie les blasons et les armoiries. Son vocabulaire est très particulier. Voici quelques éléments pour traduire la phrase ci-dessus :

  • sinople : vert
  • fasce : bandeau horizontal
  • ondée : ondulée
  • en chef : placé en haut
  • à destre : à droite

Nous voyons le soleil à gauche, et pourtant il est bien écrit « à droite ». Pourquoi ?

Il faut savoir que l’écu est représentatif de celui qui le porte. Quand le chevalier le tient à son bras, le côté que l’on voit à notre gauche correspond à sa droite à lui !

Signification des trois couleurs du blason de Gaudiempré :

  • le vert : intelligence, grandeur, vertu, prestige
  • l’argent : netteté, pureté, sagesse
  • l’or : santé, joie, espérance, liberté

 

Le blason populaire :

On appelait blason populaire (nom jeté, sobriquet, surnom) une formule désignant plaisamment les habitants d’une commune. En général il était donné par les habitants des communes voisines, à titre de moquerie.

« Ches mouviards à bé jaune ed Gaudiempré. »

Les merles à bec jaune de Gaudiempré.

On utilise toujours ce surnom. Une association de la commune l’a repris dans son nom, « Le Club des Mouviards ».

Continue reading...